Planifier ses expositions.


Me revoilà avec ma 2e partie avec un peu de retard, je l’admets. Mais puisque le moment est déjà arrivé et que je recommence à avoir des invitations pour participer à plusieurs symposiums et appels de dossier, aussi bien en parler.


Je surveille régulièrement les réseaux sociaux et lance des invitations à d’autres artistes. Cela me permets de voir ce qui se passe partout en tant qu’activité artistique. Mais quel gestion parmi toutes ces possibilités qui sont très attrayantes pour les artistes mais qui peuvent parfois s’avérer très coûteuses au bout de l’année sans avoir été capable de vendre suffisamment pour couvrir toutes ces dépenses.


Alors, par expérience, je fais appel à la prudence. Certain qu’il y a des essais/erreurs mais cela a l’avantage de peaufiner ma sélection l’année suivante. Ce que j’aurais envie de dire aux artistes émergents, c’est qu’il y a une panoplie de symposiums auxquels vous pouvez participer car beaucoup de municipalités aiment ce genre d’organisation qui attire le tourisme dans leur ville ou village. Bien souvent plus qu’autrement ces activités attirent des « ouereux » si vous me permettez l’expression, de la famille ou amis des artistes peintres. Je ne dis pas que vous ne pourrez pas vendre mais si vous n’êtes pas de la région, vous risquez fort bien être déçus. Vous aurez dépensé temps, énergie et parfois plus centaines de dollars et même plus si vous devez prévoir l’hébergement. De plus, au Québec, la température est reine et maître quand il s’agit d’expositions extérieures. Choisissez donc des événements qui ont fait leur preuves et qui attirent des acheteurs potentiels. C’est quand même important de participer à quelques unes par année, question de vous faire connaître, de récolter les commentaires et prendre de l’expérience. Parlez aux autres artistes et demandez leurs impressions.


Pour ma part, je n’ai jamais beaucoup vendu dans les symposiums. Mes réussites sont vraiment plus dans les vernissages, exposition en lieux publics, restaurants, bibliothèques. Mais il s’agit d’un coup de cœur la plupart du temps.



J’espère vous avoir éclairé et bonne chance dans vos appels de dossiers!





0 vue
  • Facebook Social Icône

L'Assomption, Québec | slabrosse@videotron.ca

© 2019 par Suzanne Labrosse